ACTUALITé

Posté le 26/03/2012        Vues Hits [740]   Imprimer l'articleImprimer   Envoyer l'article par mailEnvoyer

A La Découverte de Believe Records


 « Il faut toujours y croire » C’est avec ce slogan, empreint de détermination, d’abnégation et surtout d’espoir, que Bill NYAME crée en 2005 le label Believe Records. Né le 10 octobre 1981 à Yaoundé, de monsieur NYAME David et de madame NYAME LOTIN Frieda, Bill NYAME de son vrai nom NYAME NKOM BILLE Emile, écourte ses études supérieures de Gestion à l’Institut Universitaire de Technologie de Douala. Après y avoir obtenu son D.U.T. en Gestion des Administrations et des Petites et Moyennes Organisations (G.A.P.M.O.), il décide de se lancer dans la musique hip hop, chose que ses proches vont d’ailleurs lui déconseiller voire lui reprocher car pensent-ils, à tort ou à raison, au Cameroun la musique rime avec misère. Mais la passion du jeune fils de Nkondjock est une flamme qui brûle si fort que rien ne semble le décourager. La détermination du jeune prodige transcende les foyers d’incertitudes qui pavent son avenir artistique et celui-ci se lance dans son aventure, fort résolu à inscrire son nom parmi les futurs grands producteurs de hip hop de sa génération aussi bien au Cameroun qu’au niveau international. Bill associe à son projet son meilleur ami Dominique LONG qui doit son surnom « la plume » à la beauté de ses textes poétiques qu’il passe des heures à travailler. Dominique est étudiant en droit, amateur de JAZZ et de Musique soul. Partageant avec son ami Bill la même passion pour la musique, Dominique se résigne à mettre sa plume, son oreille et son savoir juridique au service du Believe Records.
Avec le soutien de sa famille, c’est dans la petite chambre qu’il occupe au domicile de ses parents à S.I.C Cacao que Bill découvre et se familiarise pas à pas avec la musique assistée par ordinateur (M.A.O.). Il épuise des jours et des nuits à la maîtrise des logiciels de programmation musicale. Ses talents de percussionniste, ses influences musicales diversifiées lui permettent de façonner des beats différents de ce qui se fait habituellement dans le milieu du hip hop camerounais.
Dominique quant-à lui ne ménage pas sa plume pour écrire des chansons pour le label. Mais les créations des deux amis restent dans les tiroirs faute d’artistes interprètes. C’est alors transformé en chasseur de tête que la Plume du label décide d’associer à son tour deux amis et voisins de quartier :
KARNATOX (de son vrai nom YONG Olivier) et KRIS LA FLAMME (de son vrai nom GNITEDEMG
Christian).

Kris la Flamme a une voix particulièrement sensuelle qui plait aux filles et qui fait fondre les cœurs endurcis des jeunes de sa génération. Les multiples interprétations des titres du franco-rwandais Corneille qu’il fait dans les concerts de lycée lui valent le nom de ce dernier comme premier pseudonyme en tant qu’artiste.

Karnatox quant à lui est un jeune rappeur talentueux qui peine à trouver ses marques. De ses multiples expériences il en est sorti déterminé à peser de son poids sur la scène hip hop camerounaise qu’il estime trop contrôlée par les anciens qui ont pignon sur rue. Les deux amis qui se côtoient depuis plusieurs années et qui ensemble ont fait de nombreuses scènes, trouvent au Believe Records l’opportunité de réaliser leurs rêves d’artistes. La famille Believe Records s’est agrandie. Le rêve peut alors commencer. Sur les programmations hors du commun de Bill, Kris la Flamme et surtout KARNATOX multiplient les concerts, les scènes à la télévision et les passages dans les meilleures chaînes radios de Douala et Yaoundé. Ils sont accompagnés en cela par de nombreux animateurs qui croient en leur talent, apprécient la qualité et l’originalité de leurs créations. En fin 2005 naît le Tochê : l’écho camerounais du coupé décalé version Believe Records. Composé par Bill, écrit et interprété par Karnatox, Tochê est un premier succès qui permet au rappeur de faire connaître le label auprès du public de Douala et de Yaoundé. Mais ce succès n’est encore Qu’éphémère car le Believe Records peine à s’imposer face à d’autres labels qui bénéficient d’un rayonnement plus favorable à l’échelle nationale et internationale notamment :
MAPANE Record du rappeur KROTAL et du groupe AK SANG GRAVE, SO Sound Record, SULTAN OSHIMIN de RED ZONE, BIG -BOSS (du groupe Holokost) pour ne citer que ceux-là. Malgré le Tochê (repris par certains artistes hip hop et DJ de coupé décalé) et quelques titres également prisés du public (Baby vient, Miraine), Believe Records n’a toujours pas produit d’album. Le petit matériel de studio qui a pourtant permis de concocter les premiers succès du label en herbe ne suffisent pas. Le studio doit s’équiper et s’agrandir afin de gagner en compétitivité.
En Octobre 2006, Bill perd son père et les membres du Believe Records en sont ébranlés. Car loin d’être un simple label de musique, le Believe Records est d’abord une famille dont la solidarité et la loyauté des membres s’érige en fil conducteur. Cet esprit de famille va permettre au petit label de survivre à certaines querelles intestines et de multiples problèmes au cours de l’année 2008 (pannes récurrentes et vol du matériel musical et vidéo notamment des enceintes «baffles » et camera). Bill est
aussi victime d’un accident de circulation auquel il survivra heureusement. Les liens sont d’ailleurs si forts entre les quatre amis que ces multiples épreuves leur inspirent de nouvelles chansons dont les enregistrements fleuriront les tiroirs du studio en cours de rénovation et leur premier album en Préparation. En quête d’argent et d’indépendance, soutenu par ses amis et sa famille, Bill équipe Quantitativement et qualitativement son studio, chevauchant entre un emploi à plein temps de cadre
en entreprise et ses activités de technicien de studio. Le jeune compositeur va multiplier les contacts avec le milieu du hip hop, duquel il apprendra les ficelles du métier et les dures règles du show business. L’endurance et le talent des quatre amis du Believe Record va porter ses fruits en 2008 avec la sortie de leur premier album intitulé : « IL FAUT TOUJOURS Y CROIRE ». Cette compilation de 18 titres est une agréable mixture de plusieurs couleurs hip hop (Rap, soul, Rnb) qui connaîtra la collaboration de plusieurs artistes : Holoskost « Mister B et Perfect Kolonel », Franky P, Toupy 4ever, Obidy Style, Kenny d’Akwa-Nord, Stipac,
LyrikallBaïz ,All 8 du(GS Family), Ryan G, DJ T-Bo, Ice dreek des « Two Brothers, Black X et Pamela.

Avec les clips « J’écris » et « Protèges l’amour » montés et réalisés par Shamak de MakConcept, l’album gagne les appréciations du public et des critiques. « Il faut toujours y croire » se vendra à plus de 1000 exemplaires et permettra au Believe Records de remporter en 2009 au Mboa Hip hop Awards le prix de la meilleure compilation hip hop de l’année 2008. Cette victoire permet au label de gagner en admiration et en compétitivité. Bill produira ainsi plusieurs titres et participera à la réalisation des albums de certains groupes et artistes bien connus de la scène hip hop camerounaise notamment, Obidy Style, Musseba, Métissage, Holokost , le slammeur Phatal et bien d’autres… Mais les activités de cadre d’entreprise, de producteur et de technicien de studio que cumulent Bill pour soutenir son label lui seront voraces en termes d’énergie et de temps. Elles contraindront le jeune artiste à opérer de nouveau un choix entre la musique et le salariat en entreprise. Le choix est vite fait, le Believe Records a le vent en pourpre, Bill le sait et entend saisir l’opportunité qui se présente de booster davantage la carrière de Karnatox, Kris la Flamme ainsi que
celle de Pamela, Black X et AKO qui auront rejoint le label courant 2009. Mais en 2010, le destin semble l’entendre autrement car Karnatox, Kris la Flamme, Black X et AKO quittent le Believe Records refusant tous de signer un contrat d’enregistrement exclusif. Le label se réduit au noyau dur de départ Bill et Dominique, accompagnés de Pamela la seule fille du label qui leur reste fidèle mais qui malheureusement doit interrompre sa carrière courant 2010 suite au décès de sa mère et la naissance de sa fille.

2011 s’annonce alors comme l’année d’un nouveau départ, d’une nouvelle vision. La nouvelle épreuve à laquelle est confronté le jeune producteur Bill NYAME s’avère fort déterminante, l’occasion de prouver une fois de plus que la détermination et la foi suffisent à relever tous les défis fussent-ils a priori perdus d’avance. Bill ne cesse de multiplier les collaborations, de gagner en expérience. Aussi travaillera-t-il sur plusieurs titres et albums pour le compte de plusieurs artistes et groupes aux genres musicaux aussi diversifiés les uns des autres. C’est dans ce contexte que se
prépare le projet « L’ENVERS DU DECOR ». Une autre compilation qui révèlera le talent du jeune compositeur accompagnés par de nombreux artistes talentueux de toute l’étendue du territoire. La sortie de cet album riche en sonorités et en genre est prévue pour très bientôt. Cette nouvelle compilation s’annonce déjà comme un autre succès du label Believe Records avec comme objectif de transcender les frontières et de porter encore plus haut les couleurs du hip hop camerounais sur la scène nationale et internationale….à suivre



VOS COMMENTAIRES VIA FACEBOOK, MSN ou YAHOO  
LES COMMENTAIRES   (2)
Par Yannick le 28/03/2012 à 8:44
C'est un plaisir Bill de lire tout ceci de toi, personnellement je sais que l'avenir sera glorieux et comme disent nos freres anglo "The only limit is the sky". Continue a bosser dur et surtout y croire. Nous serons toujours la pour te supporter!
Par Yannick le 28/03/2012 à 8:44
C'est un plaisir Bill de lire tout ceci de toi, personnellement je sais que l'avenir sera glorieux et comme disent nos freres anglo "The only limit is the sky". Continue a bosser dur et surtout y croire. Nous serons toujours la pour te supporter!


AJOUTER UN COMMENTAIRE
Nom/prénom : *
         E-mail :
*
Publicité
ARTICLES AU HASARD
Le collectif Sahel Hip Hop revient au devant de la scène avec un second album, 2 ans après le premier « croisière sur la Bénoué  »

Le collectif Sahel Hip Hop sort son deuxième album


Publié le 30/06/2011


Vues [907]   Commentaires [6]     
Après 2 mois consacrés aux inscriptions (du 04 avril au 04 juin), un mois d’écoute préselective (du 04 juin au 04 juillet)...

Underground Mixtape 2008, les votes sont lances...


Publié le 09/07/2008


Vues [1919]   Commentaires [11]     
Kamerhiphop Show II, le spectacle hip hop le plus attendu de cette fin d’année aura lieu le samedi 19 décembre prochain au...

Sultan Oshimin parrain du kamerhiphop show II, le 19 décembr


Publié le 11/12/2009


Vues [2071]   Commentaires [18]     
A l âge de 5 ans p-ter est bercé par l’amour de la musique sous l’œil vigilant de son père...

A la découverte du slameur P-ter


Publié le 07/05/2012


Vues [850]   Commentaires [4]     
L’artiste Arly Butterfly vient de mettre sur le marché discographique un album de 8 titres qui s’intitule “come and dance”...

Arly Butterfly, come and dance dans les bacs


Publié le 17/07/2008


Vues [2044]   Commentaires [14]     
AGENDA
Publicité
Copyright © 2006 - 2014 Art et TIC - Kamerhiphop Network - Tous droits réservés
| Kamerhiphop.com | Actualité | A La Découverte de Believe Records